campagne de prévention et d’information sur les risques d’intoxication au monoxyde de carbone

Nov 25, 2021

En période hivernale, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone (CO) augmentent, en lien avec l’utilisation des appareils de chauffage.

Chaque année, ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France. Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone est indétectable.

Les appareils utilisant des combustibles (gaz naturel. bois, charbon, fuel, butane, propane, essence ou pétrole etc.) pour la production de chaleur ou de lumière sont tous susceptibles, si les conditions de fonctionnement ne sont pas idéales, de produire du monoxyde de carbone (CO).

La prévention consiste à respecter les règles de sécurité concernant le fonctionnement et l’utilisation des appareils de chauffage à combustion (bois, charbon, fuel, gaz naturel, butane, propane, essence ou pétrole…) de production d’eau chaude (chauffe-eau au gaz) et de barbecues dans des endroits clos.

Des gestes simples contribuent pourtant à réduire les risques :

  • avant l’hiver, faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude ainsi que les conduits de cheminée par un professionnel qualifié ;
  • tous les jours, aérer au moins dix minutes, maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et ne jamais boucher les entrées et sorties d’air ;
  • respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustion et ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu ;
  • ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, cuisinières, etc…) ;
  • n’utiliser sous aucun prétexte un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage…).